Bienvenue sur le site de Nino Giuffrida


Le Cubisme ...

... ou l'interprétation du monde selon des formes élémentaires.
Cette nouvelle façon de percevoir le réel, plus métaphysique que visuel, ouvre la porte de l’art abstrait.

Si sa peinture semble au premier abord plus proche de la tradition cubiste géométrique de l'école espagnole, la présence d'éléments provenant de la "comedia del arte", personnages du théâtre italien, masques, arlequins, ou violons aux formes gracieuses intactes de tout stylisme, viennent s'introduire dans les règles savantes de la construction pour insuffler une poétique nouvelle à la "sévérité" du cubisme.

Par la grâce de ces éléments lyriques, espiègles, sa peinture à la composition très élaborée devient une symphonie mélodieuse. Nino joue de son art comme d'un solfège chaleureux, où la couleur sait toujours s'imposer avec vitalité, où l'abstraction géométrique n'hésite pas à fusionner avec des formes figuratives, pour s'humaniser, tandis que la présence discrète des noirs et blancs s'avère essentielle pour l'équilibre de l'ensemble. Le noir est utilisé pour cerner la silhouette des personnages et des objets, comme pour insister sur une réalité autre que celle de la peinture, de la couleur pure.


Les Gouaches

 


Les Huiles

Le rêve solide de la composition géométrique cherche à s'imposer, et s'imposerait, si le monde fabuleux du théâtre et de la poésie ne venait poindre à travers les masques et la présence des enfants. Mais Nino ne reste pas attaché à cette pure analyse des formes. Son monde évolue vers plus de jeunesse, de liberté et de générosité dans le geste. Ce geste, qui semble maîtrisé par la pensée, se libère dans les dernières toiles pour faire éclater une gaîté rarement exprimée chez un peintre.

Cependant, les lignes brisées et géométriques qui se détachent derrière les taches de couleurs nous rappellent que, derrière ce monde d'apparence où nous jouons comme des acteurs sans conscience, la raison, et le besoin d'ordre et d'harmonie, viennent freiner notre engouement et nos délires lyriques. C'est le combat, ininterrompu chez l'artiste, entre la raison et la poésie.


Des commentaires ? Des informations ? Contactez le webmaster